News

  we love Summer colors


Atomik Bazar à l’Espace Jean Tinguely – Niki de Saint Phalle
Vernissage

                  c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors


NORA BOUDJEMAI!!!
Vernissage

                  c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors


Floating Geometric Shapes
Vernissage

Dans le cadre du festival OVNi en Ville 2018, Véronique de Lavenne présente dans son appartement galerie l'exposition "Floating Geometric Shapes", avec deux séries in situ de l'artiste argentine GLADYS NISTOR, "Objets de lumière" et "Broken geometry", ainsi que les deux vidéos des performances réalisées par le Hong Kong Ballet lors du vernissage de l'exposition de Gladys Nistor à la galerie Puerta Roja à Hong Kong en novembre 2017. Flottants dans l'espace, les créations de Gladys Nistor illuminent une dimension imaginaire. Son travail est espiègle et paradoxal. Sculptrice du vide, Gladys Nistor affectionne les contrastes intenses: noir/blanc, ordre/chaos, étrange/familier, chaud/froid, matière/vide, ombre/lumière, qu'elle manie avec une extrême simplicité pour susciter surprise et émotion. Elle utilise la géométrie pour explorer et créer des métaphores autour du fragile et du provisoire. Ses œuvres transforment la perception de l'environnement et nous interrogent. Sont-elles bi ou tri dimensionnelles? Comment tiennent-elles? Sont-elles en train de se faire ou de se défaire? Bougent-elles? D'où viennent-elles?
                  c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors


Dans cette histoire, poignante, de la vie d'une maison du Cruzzini où s'inscrit le dialogue de deux femmes au delà des générations, Pia Strega que l'on connaissait sorcière au milieu des animaux et des enfants (et peut-être bien quelques grands enfants), affronte les destins humains avec simplicité et gravité. Comme dans ses "Trois Contes du Cruzzini", nous voici plongés dans l'âme de la vallée, dans l'âme de ses habitants, dans la mémoire gravée dans chaque pierre, chaque élément du paysage. Mais la "Maison du Maquis" fera résonner chez tous ceux qui connaissent ces vallées, qui ont vécu le passage de la mer et le besoin de l'île, bien plus que de l'imaginaire : la vérité du quotidien d'âmes aussi fortes que le paysage qui les voit naître, quels que soient le temps et l'espace qui nous séparent de ces deux femmes. La transmission, à travers les siècles, de sentiments exigeants, la rigueur de vie sans concessions, le secret et l'engagement : le portrait est à la fois aigu et chaleureux. .....
                  c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors



... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors



... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

De bon matin souris ! Il fait jour !
Aime ce temps qui passe et emporte tous ces déchets qui t'entourent.
Qui te disaient bonsoir, qui te disaient bonjour.
Qui étaient avec toi, jamais contre ! Toujours pour !
C'est fou comme il était grand leur amour !
Par intérêt, ils restaient autour, et te faisaient la cour.
Et même entre eux, parfois, ils se tiraient la bourre.
Laisse-les retourner dans leur petite basse-cour,
Leur vie ne se résume qu'à des allers-retours.
Ils t'aimaient pour eux, pas pour toi ces vautours.
Ton bonheur ? Impossible sans eux ! Ou alors tu te goures.
A leur mesquinerie, à leur hypocrisie, reste sourd.
De haine laisse-les crever ces balourds !
Elle est ailleurs l'amitié, il est ailleurs l'amour.
Aime ce temps qui passe et, vite... cours ! Il fait jour !

- Michel Mitran - ©

... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors


Exposition • Passager • Arnaud Brihay, ma prochaine exposition, 
c'est à partir de demain à L'Abat-Jour à Lyon et jusqu'au 17 novembre. 
:-) – à L'Abat-Jour.

... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

J-17,
Cuisines du Sud, c'est aussi, tout le long de l'avenue du Char Verdun, en centre-ville de la Valette-du-Var :
- les commerçants du ❤️ de ville,
- et des producteurs et des artisans locaux
qui présenteront leurs produits du samedi 22 au dimanche 23 septembre, de 10h à 18h30.
Un espace "Kids" Parcours du Goût pour les enfants et un espace détente pour les parents seront installés sur la Place du Général de Gaulle.
2 jours dédiés à la gastronomie, pour tous !
#cuisinesdusud #lavaletteduvar #centreville #grandschefs #chefsétoilés #dégustations #démonstrations #gastronomie #provence #corse #italie #marchéartisanal

... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

J-8, à découvrir à la galerie : Thomas Henriot, série L'autre Rive, 28/30, 2018, 
encre de chine sur papier peint dominoté.
 Avec le savoir - faire de la maison Antoinette Poisson.
#thomashenriot #dessincontemporain #artcontemporain #encredechine #papierpeint #dominoté #antoinettepoisson #galerielarnoline #sauve
... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

voici le lien du film "JE NE RECONNAIS PLUS LE SOLEIL" de Damien Faure. 
Il a été réalisé en 2017 pour l'exposition au Château de Tarascon

c'est pas chouette ça !!!

" N'importe où, n'importe où hors du monde: l'Eden" est toujours visible au Château de Tarascon 
dans le cadre de l'exposition "Les chambres des merveilles" jusqu'au 4 novembre.
Et la tapisserie "La Monja Gitana" à Cac Meymac jusqu'au 14 octobre.

  we love Summer colors

Note in your agenda!
September 15th from 11am to 7pm
Opening of the beautiful and original exhibition :
"Ernst Fuchs & Beatriz Moreno, a timeless dialogue"
in Castel Caramel, Route de Sospel, 06500 Castillon
for more information : contact@moving-art.fr
... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors



“Partout où l'homme apporte son travail, il laisse aussi quelque chose de son coeur.”
 De Henryk Sienkiewicz / La Famille Polaniecki        


.. ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love Summer colors

... ..c'est pas Chouette ça !!

RIP

  • RIP
  • RIP
.NON . ..c'est pas Chouette ça !!



  we love Summer colors

Розовое вино... ..c'est pas Chouette ça !!

  we love autumn colors

Passion and emotion, when combined with spirituality, can overcome even the greatest of challenges.

...c'est pas Chouette ça !!

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!

Dans le train pour le vernissage ce soir au Cac Meymac
de l'exposition "De fils ou de fibres" à laquelle je suis heureux de participer avec mes comparses #fiberartfever
Rieko Koga, Kun Kang, Brigitte Amarger ainsi que de nombreux artistes.. Conceição Abreu, Pilar Albarracín, Elodie Antoine, Leonor Antunes, Ghada Amer, Muriel Baumgartner, Karina Bisch, Hervé Bohnert, Bianca Bondi, Simon Callery, Benoît Carpentier, Gaëlle Chotard, Céline Cléron, Jean-Alain Corre, Hannah de Corte, Cécile Dachary, Marie Denis, Anita Dube, Sophie Dubosc, Christelle Familiari, Anne Ferrer, Sidival Fila, Meschac Gaba, Jérémy Gobé, Stephan Goldrajch, Heikedine Günther, Mona Hatoum, Suzanne Husky, Benoît Huot, Kapwani Kiwanga, Ingrid Luche, Helen Mirra, Claire Morgan, Lucien Murat, Hajnal Németh, Romina de Novellis, Fritz Panzer, Michelangelo Penso, Lucie Picandet, Sandrine Pincemaille, Tsama do Paço, Hélène de Ridder, Catarina Rosa, Amanda Ross-Ho, Beverly Semmes, Chiharu Shiota, Georges Tony Stoll, Quentin Vaulot et Goliath Dyèvre, Sergio Verastegui, Birgit Werres, Katharina Ziemke.

Pascal Monteil


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
J[ SUCCÈS - PROLONGATIONS ]
HYPO revient le dimanche 24 juin à 15 heures au Théâtre de la Contrescarpe - TDLC (Paris, 5e). Réservations dès aujourd'hui au 01 42 01 81 88 ou sur les sites de billetterie en ligne. On partage un max et on vient nombreux 😎
Maud Mazur Julien Wagner Xavier Adrien Laurent Laura Léoni Lucas Andrieu – à Théâtre de la Contrescarpe - TDLC.


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
Je serai heureuse de vous accueillir à la Galerie Henri Chartier ce soir de 17h-19h!
Mon exposition « Mon Coeur est ICI » est visible jusqu’au 30.06.2018
« Chambre Voltaire.39 #11 » aquarelle, encre, crayon liquide sur papier synthétique, 51X66, 2018 .http://www.henrichartier.com

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
 and the winner is ...Chrystel Egal Mon film sera projeté jusqu'au 17 juin au château de GORDES... si jamais vous passez dans le L 😉ubéron, faites un saut, venez découvrir "destin" l'un des haÏkus film...   KDO pour ma vieille coupine Alix 59Happy 59Wines!!!

https://www.cinehaiku.com/fr/https://www.cinehaiku.com/fr/CINEHAIKU

  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
...L'exposition dure jusqu'au 31 mai 


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
...L'exposition dure jusqu'au mois de septembre, c'est à la Bastide Saint Julien à La Celle(83). 


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!
Venez découvrir et déguster les vins et spirtueux primés à Monaco le samedi 23 juin , événement grand public!!


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!


  we love autumn colors

...c'est pas Chouette ça !!

La Nature Ne Fait Rien En Vain.
[Aristote]


A ne pas manquer si on aime la danse , l'espace, L'image ...

...c'est pas Chouette ça !!
Venez découvrir  "  Traverser l'espace (avant l'image) en présence de Daniel Bombert et dePascaline richtarch-Castellani ) la librairie Charlemagne - Toulon


  on a aimé la danse , l'espace, L'image ...

et la  présence de Daniel Bombert et de Pascaline richtarch-Castellani ) pour nous présenter leur livre 'Traverser l'espace" (avant l'image) à  la librairie Charlemagne.
A l'issue de cette présentation passionnante , nous avons pu échanger autour d'un verre de vin rosé, le Domaine de l'Heure Bleue à Gonfaron qui a reçu une médaille de Diamant à Bordeaux au Concours Femmes et Vins de France.

Doux moments de diversité, convivialité et d'échanges sur un fond de partage, ENCORE!


si on aime , l'espace, L'image ...

" J'ai appris au fil du temps que quand nous sommes fermement résolus, notre peur diminue." 

Rosa PARKS

Artiste, Couturière, Femme politique (1913 - 2005)

....« Les gens racontent que j'ai refusé de céder mon siège parce que j'étais fatiguée, mais ce n'est pas vrai. Je n'étais pas fatiguée physiquement, ou pas plus que d'habitude à la fin d'une journée de travail. Je n'étais pas vieille, alors que certains donnent de moi l'image d'une vieille. J'avais 42 ans. Non, la seule fatigue que j'avais était celle de céder. »



  on a aimé la pureté du "paysage" 

La marque constante de la sagesse est de voir le miraculeux dans le banal.
La Nature (1836) deRalph Waldo Emerson


Le fil du temps de Temps en Temps...

Le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupéry

Le petit Prince est un conte qu'Antoine de saint-Exupéry a publié en 1943 et qu'il a dédié à son ami Léon Werth.

A Léon Werth.

Je demande pardon aux enfants d'avoir dédié ce livre à une grande personne. J'ai une excuse sérieuse : cette grande personne est le meilleur ami que j'ai au monde. J'ai une autre excuse : cette grande personne peut tout comprendre, même les livres pour enfants. J'ai une troisième excuse : cette grande personne habite la France où elle a faim et froid. Elle a besoin d'être consolée. Si toutes ces excuses ne suffisent pas, je veux bien dédier ce livre à l'enfant qu'a été autrefois cette grande personne. Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. (Mais peu d'entre elles s'en souviennent.) Je corrige donc ma dédicace :

A Léon Werth quand il était petit garçon

Résumé du Petit Prince

La narration de ce conte est faite à la première personne. Le narrateur se souvient qu'à l'âge de 6 ans, il aimait dessiner des "serpents boas". Il a montré ses "chefs d'œuvre aux grandes personnes" mais celles-ci lui "ont conseillé de laisser de côté les dessins de serpents boas ouverts ou fermés, et de m'intéresser plutôt à la géographie, à l'histoire, au calcul et à la grammaire". Il évoque aussi son enfance solitaire, et son souhait de devenir pilote :" j'ai appris à piloter des avions. J'ai volé un peu partout dans le monde. Et la géographie, c'est exact, m'a beaucoup servi. Je savais reconnaître, du premier coup d'œil, la Chine de l'Arizona. C'est utile, si l'on est égaré pendant la nuit."

"J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans". Le narrateur doit poser son avion dans le désert. C'est là qu'il rencontre le Petit Prince. Ce petit bonhomme lui indique qu'il vient d'une autre planète et lui demande de lui dessiner un mouton. Puis , à force de question l'aviateur découvre que le Petit Prince vient d'une autre planète : "l'astéroïde B 612" , une planète "à peine plus grande qu'une maison!"

Chaque jour l'aviateur apprend de nouvelles choses sur la planète du Petit Prince, sur son départ, sur son voyage. C'est ainsi que l'enfant lui parle de la psychologie des adultes , de leur sérieux, des baobabs qui encombrent sa planète et qui la perfore de leurs racines.

Il lui raconte aussi qu'il adore les couchers de soleil et qu'un jour, il a vu "le soleil se coucher quarante-trois fois!" . Puis le petit Prince parle d'une fleur unique, une rose, dont il est amoureux . Il prend peur que le mouton que lui a dessiné l'aviateur fasse du mal à sa rose : "Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu'un petit mouton peut anéantir d'un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu'il fait, ce n'est pas important ça ?" Il lui confie aussi qu'il a souffert de la voir vaniteuse et qu'il était sans doute trop jeune pour l'aimer : "J'aurais dû ne pas l'écouter, me confia-t-il un jour, il ne faut jamais écouter les fleurs. Il faut les regarder et les respirer. La mienne embaumait ma planète, mais je ne savais pas m'en réjouir. Cette histoire de griffes, qui m'avait tellement agacé, eût dû m'attendrir..."

Le petit prince fit encore cette confidence à l'aviateur :

"Je n'ai alors rien su comprendre! J'aurais dû la juger sur les actes et non sur les mots. Elle m'embaumait et m'éclairait. J'en aurais jamais dû m'enfuir! J'aurais dû deviner sa tendresse derrière ses pauvres ruses. Les fleurs sont si contradictoires! Mais j'étais trop jeune pour savoir l'aimer."

Sans doute est cette incompréhension et cette déception amoureuse qui l'a incité à s'éloigner de sa planète et à voyager . Il a ainsi rencontré, murés dans leur solitude, une galerie de personnages : le monarque d'un empire factice , le vaniteux, le buveur qui boit pour oublier qu'il boit, le businessman propriétaire d'étoiles, l'allumeur de réverbères, obligé du fait de la vitesse de rotation de sa planète d'effectuer un travail absurde et ininterrompu, et enfin un géographe, un vieux Monsieur écrivant d'énormes livres .

Puis le Petit Prince a débarqué sur la Terre, et c'est encore la solitude qu'il y a rencontrée. Il y a retrouvé en grand nombre les mêmes types de personnage que sur les autres planètes, mais aussi un serpent ne parlant que par énigmes, un désert fleuri de roses et l'écho.... Puis un petit renard lui est apparu, un renard qui voulait que le Petit Prince l'apprivoise :

Bien-sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'a pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

En écoutant le renard le petit prince comprit qu'il importe avant tout d'apprivoiser les êtres, de s'en faire des amis, et que le monde s'ordonne autour de cet être unique au monde par l'amour qu'on lui porte.

Puis l'enfant évoque un aiguilleur qu'il a rencontré et aussi un marchand de pilules qui font gagner un temps bien inutile.

Au huitième jour de panne dans le désert, c'est l'heure de la séparation. Le petit prince souhaite retrouver sa rose. Il a recours au serpent qui résout toutes les énigmes, et repart vers son étoile. Il laisse seul le narrateur qui peut maintenant regarder le ciel avec un autre regard.